De Lorinna à Cradle Mountain

Cradle Mountain, c’est une histoire d’amour compliquée.

On m’a plusieurs fois proposé d’y aller, mais le besoin urgent de travailler pour pouvoir prolonger mon visa était ma priorité. Les week-end où je me laissais enfin tenter, les feux de forêt ravageaient la végétation alpine et les routes menant à Cradle restaient fermées. Ce fut une triste période pour la Tasmanie qui perdaient alors des sanctuaires de faune & flore unique au monde, qui ne pourront jamais se régénérer.

Cradle, ce fut une envie folle de partir seule en sac à dos, de m’aventurer sur les chemins laissés par les wombats, d’aller me cacher au loin de toute relation humaine. Cradle, ce fut enfin la délivrance lorsque mes jours étaient comptés, que mon visa était accordé et que je quittais Hobart pour ce petit coin de paradis façon année 68, nommé Lorinna.

Une semaine de HelpX au cœur d’une communauté autosuffisante, un brin hippie mais tellement charmante. Mes hôtes m’ont déposé au départ de l’Overland Track pour que je m’aventure jusqu’au sommet de Cradle.

Dès les premiers pas, c’est l’explosion de couleur automnale.

Les Fagus s’ornent d’or orangé et je souris bêtement devant la beauté du paysage.


De Rosny Creek à Marion Lookout, ça grimpe un peu. Les 300m de dénivelé me font prendre une bouffée d’air frais et c’est cheveux aux vent que j’arrive au point de vue.

Marion Lookout - Cradle Mountain
Le soleil est au beau fixe, mais le vent se dévoile. Je me demande s’il est bien raisonnable de grimper jusqu’au sommet. Mais voyant d’autres personnes continuaient la route vers Kitchen Hut, je me lance avec l’option du demi-tour.

La vue sur Cradle Summit et Barn Bluff est magnifique.

A Kitchen Hut, le track bifurque sur la gauche pour l’ascension. La brochure de l’Overland indique: 2km pour 2-3 heures aller-retour. La montée va être sympathique 😉

Le vent est moins fort sur ce versant. Je m’y aventure donc.

Dans ma montée, je croise plein de gens m’encourageant. Ils sont tous unanimes: l’escalade des rochers menant en haut de ces 1545m en vaut la peine.

En effet…

On y aperçoit Barn Bluff, légèrement plus haut que Cradle Mountain, un des autres détours de l’Overland Track.


Le vent s’engouffre à nouveau sous mon sac… il est déjà temps de redescendre jusqu’au Marion Lookout.
IMG_4097
A. m’a proposé de me récupérer au Dove Lake, l’occasion pour moi de prendre un chemin différent et d’admirer une dernière fois le sommet de Cradle que je viens de quitter.

La boucle est bouclée, je m’éloigne du Parc National le cœur léger.

4 Comments on “De Lorinna à Cradle Mountain

  1. OUAH !
    Tu as eu beaucoup de chance. L’automne plus le beau temps, quel combo. Les lumières sont vraiment belles, le rendu est bien 🙂
    Pour ma part, je n’avais eu que le premier jour vraiment « potable », le reste du temps, c’était météo mitigé et même avec de la neige au printemps ! (octobre). Mais je n’étais pas monté en haut de Cradle Mountain, je trouvais que cela devenait trop « rocky » par rapport à ce que j’étais équipé. Peut-être aussi que je n’étais plus du tout sur la trace habituellement utilisée, à vrai dire, il n’y avait personne…

    Keep going, tu as l’air vraiment de t’y plaire là bas. Reste plus qu’à trouver un tasmanien (pas un diable cette fois-ci) 😉

    • Oui c’était magnifique ! J’ai bien fait d’attendre si longtemps. C’est vrai que le parcours est très rocheux, mais ça se fait bien en utilisant ses mains 🙂 Il suffit de suivre les balises jaunes, pas toujours évidentes à trouver je l’admets.

      En effet, j’adore la Tasmanie… pour le reste, j’ai déjà donné 😉

  2. T as été chez Géraldine et Paul a Lorinna???
    J y ai passé 10 jours… Plus que dépaysant hein?
    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *