Sydney, poétique

Sydney, par une journée ensoleillée.

Je me laisse charmer
par le sourire de ses habitants
qui leur donne un air charmant.

Le retour à la ville
n’est pas si facile
mais ce tour dans le quartier des Rocks,
lui donne un air de petit village
qui n’a pas toujours été si sage.

Le Rock Discovering Museum m’a chuchoté au creux de l’oreille,
qu’il y a quelques années en arrière,
c’était le site des premiers colons,
des marins et truands un peu trop tournés vers la boisson.
Déclin et maladies s’en suivent,
jusqu’à la construction de l’Harbour Bridge.

Sydney s’étend, Sydney de diversifie
et ce n’est quand 1970
que les Rocks sont finalement reconnus d’importance culturelle.
Après cette balade riche en émotions,
je décide de continuer de plus belle
en direction de Milsons Point où Luna Park se dessine bien triste
sans sa horde de touriste.
Luna Park Sydney
Heureusement que la vue sur l’Opéra,
me sauve à point nommé de mon embarras
jusqu’à ce que je décide de retraverser le pont,
à contre courant.
Clien d'oeil sur l'Opéra
De Circular Quay au Botanic Garden,
je remonte péniblement chez mon hôte,
les jambes en feu mais la tête haute,
ornée d’une explosion de tâche de rousseur.
Oh soleil, tu as fait mon bonheur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *