Un été en Tasmanie

Je ne t’avais jamais rencontré et pourtant dès que j’ai posé les pieds chez toi, j’ai eu l’impression de rentrer à la maison.
J’étais fatiguée, éreintée et tu m’as accueilli sur Hobart les bras grand ouvert sur la mer dans ton petit port charmant.
Malgré mon manque d’énergie, j’ai gravi ton Hartz Peak, testé ton whiski à Salamanca Market le samedi, avant d’enchainer sur le MONA sous la pluie. Bruny Island, Tasman Peninsula et Maria Island m’ont tenu compagnie les premiers week-end chez toi. C’était facile de retrouver le goût pour l’aventure au creux de tes vallées.

À peine le dos tourné, j’ai commencé à poser mes valises, jusqu’à ce que l’on me dise, à demi-mot, que je n’étais plus la bienvenue. Et pourtant je suis restée.
Je me suis battue pour te montrer à quel point je les aimais tes montagnes, tes gens, ton caractère. J’y ai goûté tes cerises, tes pommes, ton vin, humé l’houblon à cueillir avant l’hiver. J’y ai rêvé de câlins avec un bébé Wombat, y ai rencontré ce Diable de mon enfance et ai versé quelques larmes aussi, bien amères. Incompréhension, mise à nu, malgré mes plaies à panser, tu as effacé ma colère.

Dans quelques semaines, je saurais si je remettrais les pieds sur ton petit bout de terre. Comme une envie de revenir l’an prochain, passer à nouveau un été Tasmanien. Comme un retour chez soi à 17000 km de la terre de mon enfance.

4 Comments on “Un été en Tasmanie

  1. Bel article, c’est chouette de se trouver un lieu accueillant quelques temps en voyage. Lorsque j’ai hésité à passer du côté australien après la Nouvelle-Zélande la Tasmanie m’attirait… Tout comme le red center… Je verrai bien le temps que je prendrai un de ces jours pour l’Australie… Vas-tu revenir sur l’île-continent ou partir ailleurs ?

    • Merci Perrine. La Tasmanie reste différente de la Nouvelle-Zélande, mais il est vrai que j’y retrouve des similitudes. Hobart me rappelle un peu Wellington avec son ouverture sur la mer et ses montagnes. D’ailleurs le Mont Wellington se trouve à Hobart 😉
      Le Red Center m’attire beaucoup également… tout va dépendre de mon visa dans quelques semaines, mais un retour sur l’île continent est prévu.
      Et toi, où en es-tu ?

      • Je suis en PVT au Canada, je suis arrivée en février. Je suis sur Vancouver, un peu perplexe ma fois, mais je découvre la Colombie Britannique et je travaille… Je verrai par la suite où mes pas me porteront… Je croise les doigts pour ton nouveau visa 😉

        • Ah oui, j’avais lu ton article où tu semblais perplexe.
          Le Canada me manque parfois. J’espère que tu trouveras toi aussi un petit coin qui te plait 🙂

          Merci… je vous tiendrais au courant sur la page Facebook du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *