Berlin.

Du 6 au 10 mars prochain, les pros du tourisme se retrouvent à ITB (à prononcer à l’anglaise), l’occasion pour moi de vous trainer au cœur de la capitale allemande.

« Tu vas à Berlin ?! Quelle chance ! »
On m’en avait dit que du bien. On m’avait dit que j’allais surement accrocher. On m’avait dit qu’elle était alternative et underground. Et bien moi, je l’ai trouvé neutre et marquée. Il est vrai qu’elle n’a pas été épargnée par l’histoire, mais ses rues droites, immenses et froides, ne laissant apparaître aucune émotion, ne m’ont point conquises.

Culturellement parlant, j’ai suivi les incontournables touristiques. À pied pour m’imprégner de son caractère, c’est du Reichstag que commençait notre itinéraire. Après la porte de Brandebourg, imposante, c’est au mémorial de l’holocauste que nous faisions une halte. Potsdamer Platz, Checkpoint Charlie… nous révisions notre bouquin d’histoire avant de découvrir le Musée Juif, qui me laissa de marbre.

Il est vrai que ITB ne m’aura pas laissé toute la marge possible pour profiter du côté underground de Berlin. J’en ai eu un bref aperçu lors d’une promenade nocturne vers notre auberge de jeunesse (une chouette adresse, d’ailleurs, si vous passez par là).

Je suis partie déçue. Déçue de cette ville dont on m’avait raconté que du positif, déçue malgré l’East Side Gallery inspirante, qui offre le temps d’une balade de l’espoir.

Je ne sais pas. Je ne l’ai peut-être pas regardé sous le bon angle. Je ne l’ai peut-être pas vécu comme il le fallait, pas découverte comme je le voulais. Mais il y a un côté frustrant à ne pas voir ce que l’on vous décrit et raconte avec des yeux pétillants, un côté énervant à chercher cette liberté tant décriée de la renaissance berlinoise. Alors si vous avez des adresses à partager, des endroits à ne pas louper ou des coups de cœur à laisser, ce sera avec plaisir que j’irais faire un tour dans votre Berlin à vous. Car malgré tout, je compte bien y retourner.

4 Comments on “Berlin.

  1. Pingback: TCQ #2 – ITB | Mondalu

  2. J’y ai passé mes deux derniers hiver, Berlin est un endroit géniale de jour comme de nuit! Les musées sont aussi des endroits à faire.

  3. « Mais il y a un côté frustrant à ne pas voir ce que l’on vous décrit et raconte avec des yeux pétillants ». Je connais cette frustration, elle découle de la pression créée autour de certains pays ou régions. On m’avait tant parlé en long et en large de la Thailande que je savais que ma marge de manoeuvre serait… mince. De mon côté, je préfère me lancer tête baissée dans des destinations vierges de tout matraquage, y aller sans guide, longuement, en favorisant les rencontres et le hasard: recette imparable, j’en ressors toujours les yeux grands ouverts.

    Pour Berlin, c’est dommage! J’y retourne la semaine prochaine si tu veux, je la connais par coeur et j’y reviens toujours comme à la maison.

    NowMadNow

    • « Les rencontres et le hasard »… belle recette ! C’est ce qui fait, je trouve aussi, le charme du voyage.

      Pour Berlin, je veux bien quelques unes de tes épices @NowMadNow. Je m’en vais peut-être découvrir Hambourg le week-end prochain, alors pourquoi ne pas faire un détour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *